Bienvenue

Hiroshima, mon premier regard sur le Japon. 

Mars 2014. Des gens se pressent devant le Dôme de la Bombe Atomique. Les flashs des appareils photos crépitent. Les sourires sur les visages des visiteurs qui fixent l’objectif me tordent le ventre. Le Dôme m’intimide, me semble être un lieu hostile. Arrêté dans le temps, vide de vies, saturé de messages, de prières et d’âmes.

Replonge-toi en 1945. Nous sommes à Hiroshima, le 6 août.
Quelque part dans l’Océan Pacifique, un avion décolle. Il vient de quitter l’île Tinian. Le Capitaine Paul Tibbets a pour mission de lâcher des cieux une bombe atomique. Les Américains l’ont nommée Little Boy. Vers 8 heures, l’avion descend sur Hiroshima. A 8h15, Little Boy explose à 600 mètres dans les airs, au-dessus de l’hôpital Shima.
Impossible d’imaginer, de décrire l’Enfer des secondes, des minutes, des jours qui suivent une explosion nucléaire.

Imprimé dans son crâne, le bruit de Little Boy qui déchire le ciel.
Imprimé sur sa rétine, le flash multicolore de la bombe qui écorche le ciel.

Elle garde le silence. Je voudrais qu’elle me raconte. Son fils me dit qu’elle ne parlera jamais. Je ne peux pas croire à ce silence de fer. Cette cage invisible qui serre les cœurs, qui berce les orphelins et les fait sursauter dans leur sommeil.

Je décuple mes sens.

Je me fraye un chemin dans une histoire que je n’ai jamais vécue, que je n’ai jamais pu imaginer. Certains hibakusha (irradiés) m’ouvrent les portes de leurs mémoires. Je me suis demandée de très nombreuses fois quelle légitimité j’avais à m’inviter dans la vie de ces personnes qui ne demandaient rien… j’ai rapidement compris que ma place n’avait rien de problématique. Certains se fermaient à moi, d’autres s’ouvraient pour la première fois. Ces moments de paroles ont été rares, mais assez présents pour que je ne me sente pas de trop. Un récit, une manche qui se lève pour exposer à la lumière du soleil une cicatrice. Une photo, taboue. Des cadavres amoncelés, que personne ne voulait voir mais qui se laissent dévoiler dans un salon au beau milieu du mois d’avril. Des instants précieux, qui créent une brèche dans la mémoire de la guerre, qui laissent filer des souvenirs douloureux, les restes d’une expérience indélébile.

10247380_711480858907297_3164644294378547083_n

156016_720800624641987_5925638739445738087_n

Mito Kosei est né en janvier 1946.
Le 6 août 1945, lorsque Little Boy explose 600 mètres au-dessus de la ville, il était dans le ventre de sa mère. Après une carrière dans l’enseignement, il décidé de devenir guide au Musée du Mémorial de la Paix pour accompagner les touristes et leur transmettre l’histoire du bombardement. Après plusieurs années et suite à de nombreuses frustrations (comme l’impossibilité de répondre aux questions des visiteurs), il s’installe à l’extérieur du Musée, au pied du Dôme de la Bombe Atomique, dans le Parc de la Paix pour pouvoir délivrer une parole libérée des carcans de l’institution officielle.
Un nouveau groupe (FIG – Free and informative Guide) s’est alors peu à peu fondé, rassemblant aujourd’hui une quinzaine de guides bénévoles. Bien qu’il ne soit pas officiellement reconnu, ce groupe bénéficie d’une notoriété signifiante, permise par la présence quotidienne de Mito Kosei près du Dôme.

Beaucoup de touristes qui passent par ce lieu incontournable s’accordent à dire, après avoir écouté l’histoire du bombardement et les témoignages des survivants ou d’enfants de survivants,  que c’est un endroit particulier, une rencontre spéciale.

A la fin du mois de juin 2014 j’ai rejoint le groupe, pour guider les touristes francophones. J’ai passé l’été à suivre la vie du Parc de la Paix, à discuter avec des gens d’horizons différents. En février 2015 je suis retournée à Hiroshima pour mon dernier séjour de recherche de Master sur la mémoire du bombardement atomique.
J’ai commencé ce blog pour rendre disponible mes traductions des documents de Mito Kosei en langue française.

    img_1

img_1_m

P1180149Et finalement l’histoire continue…

Publicités

16 réflexions sur « Bienvenue »

  1. Merci Mito Kosei pour votre travail permettant d’avoir une petite idée des souffrances causées par cette bombe. Même si ces témoignages sont déchirants, ils sont essentiels pour que les gens s’unissent contre l’utilisation d’armes nucléaires.

    Plus jamais ça !
    Bonne continuation

    J'aime

  2. Merci pour cette très émouvante mais passionnante visite et toutes les explications que vous nous avez donné lors de notre visite fin février de cette année.
    J’espère que votre projet avance bien.

    Renaud, Coralie, Adrien et Vladimir.

    J'aime

    1. Avec plaisir. Merci d’être venu à Hiroshima.
      Mon projet a bien avancé, j’ai terminé mon Master.
      Quand j’aurai un peu plus de temps, j’essaierai de publier sur ce blog des témoignages recueillis lors de mes voyages à Hiroshima.

      lili

      J'aime

  3. Bravo pour le travail que vous faîtes et la volonté exprimée d’aider Mito Kosei à transmettre la mémoire A. subie par la population de cette merveilleuse ville d’ Hiroshima. J’y suis passé le 23 octobre de cette année. J’ai vu toutes ces personnes aux abords du Dôme qui accostent les visiteurs et leur montre les documents familiaux, souvent personnels des enfants des rares Hibakushas, survivants de la bombe atomique explosée au-dessus d’Hiroshima et Nagasaki, les 6 et 9 août 1945.
    J’ai rencontré des témoins directs, consulté la riche et « horrible » documentation, questionné les historiens japonais ou des experts de la société japonaise. Comme vous, je travaille à expliquer que la mémoire du pacifique est liée à la mémoire européenne… Il faut relayer ces témoignages et contribuer ainsi à l’effort de paix, via la lutte contre la prolifération des armes nucléaires, voire interdire tout simplement leur utilisation.

    J'aime

    1. Merci de ce commentaire.
      J’ai rédigé et soutenu mon mémoire de Master en juin dernier, si vous êtes intéressée je peux vous le transmettre.
      Lili

      J'aime

      1. Bonjour,

        Je suis amené à réaliser un TPE sur l’impact des armes nucléaire sur l’homme et dans l’histoire. Hiroshima occupe une place importante dans ce dernier, je suis intéressé par votre mémoire afin de complèter mes premières recherches

        merci par avance
        romain

        J'aime

  4. Bonjour, merci d’avoir créer ce site.
    Il est important de faire partager cette histoire pour que les gens prennent conscience de ce qu’il s’est réellement passé et les conséquences désastreuses que cela a engendré… J’ai également visité Hiroshima l’été dernier et j’ai rencontré de nombreux japonais témoignant leur histoire et celle de leurs parents… C’est un moment très émouvant…J’ai rencontré Mito Kosei qui m’a expliqué à l’aide de son dossier d’images cet évènement… (et qui m’a également donné votre site)
    Serait-il possible de lire votre mémoire pour en savoir encore plus ?

    Noélia

    J'aime

  5. Bonjour,

    Je vous remercie d’avoir créé ce site. L’histoire d’Hiroshima et de ses victimes n’est pas assez connu. Je suis venue sur ce site seulement me documenter pour un travail et je me retrouve avec une vision des choses très différentes de ce que je pensais et de ce que l’on m’a enseigné. Je vous remercie pour tout le travail que vous avez fourni. J’espère que tous ces témoignages pourront faire réfléchir et changer les choses.

    Merci

    J'aime

    1. Merci d’être venue sur ce blog, et si vous avez des questions n’hésitez pas, j’ai beaucoup d’autres documents et d’informations qui ne sont pas en ligne.

      J'aime

  6. Merci d’avoir permis qu’une version française du travail de Mr Mito Kosei ait pu voir le jour. Je voyage actuellement au Japon et je vais bien évidemment faire un article sur ma visite à Hiroshima, je partage donc avec plaisir et intérêt votre blog !

    J'aime

  7. Merci encore pour notre rencontre et pour nos échanges.
    Ce blog et tous les éléments que vous fournissez sont précieux.
    Ma famille et moi même n’oublieront jamais notre venue à Hiroshima.
    MERCI

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

By Lili Ash